Lancez votre propre projet hôtelier à Bali

Posted on July 10th, 2018 by Yoann Mascaro

Le Business hôtelier à Bali – Est-ce une option viable ?

Une pensée qui a sans doute traversée l’esprit de tous les touristes à Bali est comment prolonger son séjour sur l’île. Beaucoup de monde sont regardant sur les moyens de faire sa vie ici en créant un business viable, comme justement, l’Hôtellerie. La législation indonésienne a ses propres particularités qui peuvent parfois créer certaines contraintes pour les investisseurs étrangers cherchant à investir dans les « guest houses », hôtels et « resorts ».

Dans un premier temps, il faut considérer où sera l’emplacement, sa taille, le taux de pourcentage utilisé, combien de chambres seront nécessaires et bien-sûr, quel type de business en hôtellerie entreprendre à Bali. Cela peut aller d’un type « guest house » avec déjeuner, un hôtel comprenant quelques chambres, ou encore un hôtel type « resort » avec tout inclus. Beaucoup de zones autour Bali ont de nombreuses lois et régulations qui différent les unes des autres, surtout dans les zones telles que le sud de Bali (Kuta, Seminyak, Denpasar, Sanur et Gianyar) qui ont une forte population et de nombreuses restrictions pour le tourisme hôtelier.

C’est pourquoi, il est important de vérifier les lois de la zone et les droits de sociétés avec les autorités locales et le tableau d’Investissement Etranger avant que toutes transactions soient effectuées.

 

Pondok Wisata – Entrepreneur uniquement indonésien

Un « guest house » avec moins de 5 chambres est uniquement ouvert aux propriétaires indonésiens. Beaucoup d’étrangers ont des « guest house » à travers des candidatures. Il est aussi important de comprendre que un étranger ne sera pas éligible légalement de posséder ou de travailler avec ce type de structure.

Les deux prochaines structures l’Hotel Melati et un Hôtel 3 étoiles, sont ouverts aux investisseurs étrangers.

Un investissement étranger dans une compagnie, ou un PMA requiert au minima deux actionnaires.

Le maximum de parts étrangères autorisées dépend de la classification de la compagnie, la régulation indonésienne détermine le maximum d’investissements étrangers ainsi que le capital minimum qu’un étranger peut investir dans la création d’un business à Bali. Cela est établi en accord avec le secteur d’activité.

 

Hotel Melati – Hôtel sans étoile

Un hôtel sans étoile exige que vous ayez un actionnaire Indonésien détenant au minimum 33% de parts, et que vous déteniez la majorité des parts. Votre L’interlocuteur majeur dont vous aurez besoin sera le Comité d’Investissements Indonésien car il vous fournira la licence nécessaire afin de monter votre société à Bali.    Cela sera seulement avec cette licence que vous pourrez démarrer votre entreprise, sa validité est de seulement 3 ans.

 

Hotel Berbintang – 3, 4 & 5 étoiles

Un hôtel d’au moins 3 étoiles a besoin d’approximativement 25 chambres ou plus, et requiert des équipements comme une piscine, une salle d’affaire, restaurant(s), mais aussi les équipements pour handicapés.

Un hôtel 3 étoiles peut appartenir à 100% par un étranger ou une entité étrangère.

Un hôtel 3 étoiles doit avoir une licence principale, l’acte de la compagnie, la législation du domicile par le Ministère, le numéro de taxe identitaire à l’entreprise, la fiche des salariés et la certification de l’entreprise (nouveau).

Pour le restaurant, la licence pour l’alcool peut être obtenu, mais il y a aussi d’autres licences nécessaires comme la licence pour l’hygiène ou encore celle pour l’environnement.

Ne pas négliger bien-sûr la recherche de la zone d’emplacement, et faire les vérifications préalables à une opération appropriée pour assurer que les légalités, les consultants légaux de CCI sont ici pour vous aider dans la création de votre activité à Bali, sans risque et en toute légalité.

Indépendamment de votre choix, la création d’une Entreprise à capitaux étrangers (PMA) a besoin d’un accord fourni par le gouvernement indonésien. Ce processus peut prendre plusieurs mois et vous devez prendre acte par des professionnels.

Note : Trois régions sont actuellement interdites aux développements de nouveaux hôtels et de villas : Badung, Denpasar et Gianyar.

Important : Les régulations en Indonésie sont sujettes à de changements fréquents.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse corporate@cciindonesia.com

Posted in:Le mot des stagiaires
Tagged:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *